Comment devenir mandataire automobile ?

Devenir mandataire automobile attire de plus en plus de foules. Le négociant recherche des véhicules au meilleur rapport qualité/prix pour le compte d’un client particulier ou d’un professionnel. Afin de tirer profit de la vente, le responsable peut acheter lui-même la voiture en question et prendre ainsi une marge. Il peut aussi collaborer avec des concessionnaires ou des revendeurs pour obtenir le maximum de bénéfice. Mais comment mener à bien ce métier et quels sont les profils adaptés ? Voici quelques informations utiles pour en savoir un peu plus sur le mandataire auto.

Les diplômes requis

Exercer dans ce secteur ne nécessite aucun diplôme en particulier. Suivre une formation spécifique n’est pas non plus obligatoire. Il suffit d’avoir au minimum un BTS. Toutefois, avant de débuter dans cette profession, il est nécessaire de procéder à quelques préparations. Tout d’abord, vous devez avoir quelques connaissances de base du marché de l’automobile. Suivre les tendances, les nouvelles technologies en vogue, le prix moyen selon le modèle de voiture ainsi que l’évolution de la demande est aussi nécessaire. Actuellement, des écoles proposent des formations dédiées à tous ceux qui souhaitent approfondir leur savoir-faire en tant que commercial automobile. Solliciter l’aide d’un professionnel de la vente est aussi envisageable. Ce dernier pourra ainsi partager ses expériences et vous aider à devenir plus compétent dans le domaine.

Les qualités à avoir

Même si ce métier ne requiert aucun diplôme spécifique, vous devez posséder certaines qualités avant de commencer. Comme le courtier automobile a pour principal objectif de vendre un véhicule, il doit avoir un profil commercial. Une forte capacité de négociation s’avère aussi nécessaire pour mener à bien l’acte de vente. À part cela, dans cette profession, il faut aussi aimer faire de la recherche et avoir un esprit compétitif. En effet, pour pouvoir signer le plus de contrats possible, devancer les autres mandataires automobiles en trouvant les meilleures offres en un temps record est requis. Vous devez également savoir communiquer et rassurer vos clients. Comment faire ? Eh bien, vous pouvez par exemple proposer des garanties ou des services après-vente. Pour les professionnels de la vente de véhicule, il est aussi nécessaire de se spécialiser dans un domaine en particulier comme la vente de voiture de collection, tout terrain ou monospace.

Les différentes réglementations

Le mandataire auto peut exercer en société (SARL, SASU…), en entreprise classique ou en prestataire de service. Il s’inscrit à la Chambre de Commerce et d’Industrie. Pendant un acte de vente, ce professionnel est dans l’obligation d’établir et de faire signer un contrat de mandat à chacun de ses clients et collaborateurs. Pour votre sécurité, souscrire une protection juridique ainsi qu’une assurance RC Pro est recommandée. Vous souhaitez revendre des voitures d’occasion ? Sachez qu’il est essentiel de tenir un registre appelé « livre de police » pour pouvoir mener à bien votre activité. Pour les véhicules neufs, un certificat d’immatriculation portant le nom de la société doit être délivré au moment de l’achat. Afin d’éviter cela, il est tout à fait possible de faire une simple déclaration d’achat.