L’épaviste : un agent protecteur de l’environnement ?

Nous serions tentés de répondre par l’affirmative à cette question. En effet, les épaves de voitures constituent un véritable problème écologique. Grâce aux épavistes agréés VHU, nous sommes débarrassés des carcasses de véhicules inutiles et hors d’usage. Afin de déterminer si l’épaviste est réellement un agent protecteur de l’environnement, nous allons scruter ses fonctions et les avantages de faire appel à ses services.

Les rôles de l’épaviste

épaves des véhicules hors d’usage (VHU)
Epaves des véhicules hors d’usage (VHU)

Comme son nom l’indique, la fonction principale de l’épaviste Marseille est de récupérer les épaves des véhicules hors d’usage (VHU). Toutefois, sa tâche ne s’arrête pas là. En effet, l’épaviste est également chargé de démolir ces épaves pour qu’elles ne puissent nuire à l’environnement. Toujours dans un souci écologique, les épavistes se chargent de récupérer les pièces encore susceptibles d’être réutilisées pour qu’elles soient remises en état par les professionnels de l’automobile. Le professionnalisme dont fait preuve l’épaviste est illustré par sa possession d’outils et de machines adéquats pour le bon déroulement de ses activités. Le transport et la destruction de voitures n’est pas facile, c’est pour cela que les professionnels chargés d’enlever et de démolir ces véhicules doivent disposer du matériel nécessaire ainsi que d’un document attestant de leur faculté à effectuer leurs diverses missions. Ce document est un agrément provenant de a préfecture de la région concernée.

Les avantages de faire appel à un épaviste

Une personne qui dispose d’un véhicule hors d’usage et qui contacte un épaviste pour s’en débarrasser bénéficie d’avantages non négligeables. En premier lieu, cet enlèvement est entièrement gratuit. En effet, dans la limite de la région desservie par l’épaviste, le transport du tas de ferrailles ne coûte rien à  son propriétaire. En second lieu, le propriétaire peut même obtenir un certain prix si son véhicule a une quelconque valeur. Pour définir le montant, un professionnel impartial est engagé pour fixer le tarif de rachat du véhicule. En troisième lieu, l’absence de formalités administratives. L’épaviste se charge de toutes les démarches quant à l’enlèvement, au transport et à la démolition du VHU. La seule chose qui pourrait être demandée au titulaire de la carcasse serait de fournir sa carte grise à l’épaviste avec la mention « cédée pour destruction ». En week-end ou en jour de semaine, les épavistes sont joignables et peuvent agir tous les jours de la semaine. Certains peuvent même effectuer l’enlèvement en soirée à la demande de leurs clients.

En conclusion, nous pouvons dire que l’épaviste est un agent protecteur de l’environnement car ses actions visent à nettoyer les cours, les rues et les jardins des tas de ferrailles polluants. Si ces épaves ne sont pas enlevées et détruites, elles risquent de causer des dégâts à l’environnement, notamment à cause de la rouille et des substances toxiques restantes. De plus, elles occupent inutilement de la place et peuvent être de dangereuses sources d’incendies. Il est à préciser que tous les véhicules tels que les motos et les voitures de moins de 3,5 tonnes sont concernées par les épavistes classiques.