Louer une voiture : les pièges à éviter

La voiture de location se révèle souvent indispensable lorsque l’on part en vacances. En effet, elle permet de se déplacer en toute autonomie pendant son séjour, sans avoir à se plier aux horaires des transports en commun, ou à prendre des taxis, dont le prix est parfois élevé. Pratique, elle peut vous réserver quelques mauvaises surprises… Contrat de location, frais kilométriques, assurances, état des lieux… Découvrez tous les pièges à éviter avant de louer une voiture.

Ne pas lire entièrement le contrat de location avant de louer une voiture

Le premier piège à éviter avant de louer une voiture est de ne pas lire correctement le contrat de location. Comme beaucoup, vous aurez tendance à le lire en diagonale et à signer. Attention : vous devez porter une attention particulière aux petites lignes. En effet, il convient de lire attentivement le document pour savoir ce qui est compris dans le forfait de base, et ce qui ne l’est pas. Si vous comptez passer la frontière et visiter un autre pays, vous devrez en informer le louer afin de faire apparaître cette mention dans le contrat.

Négliger l’inspection de la voiture

L’inspection de la voiture est une étape importante ; c’est même le plus gros piège à éviter lors de la location d’une voiture. Même si la voiture semble en bon état, examinez là attentivement. Vérifiez l’état des pneus, de la carrosserie et l’intérieur du véhicule afin de lister tous les défauts de la voiture de location. Pour éviter d’éventuels litige lors de l’état des lieux, n’hésitez pas à prendre votre temps et à faire des photos.

Accepter n’importe quelle assurance

Dans la majorité des cas, les voitures sont louées avec une assurance au tiers, une assurance vol et une assurance tous risques. Généralement, la franchise est très chère : entre 200 et 1 000 euros en fonction du pays de location. Avant d’accepter ces assurances, faites vos propres calculs. Si vous choisissez de rejeter l’assurance, vous devrez laisser un chèque de caution ; il vous sera rendu au retour si aucun incident n’est survenu.

Ne pas choisir le bon forfait kilométrique

Le forfait classique comprend généralement de 100 à 300 kilomètres la journée. Chaque kilomètre dépassé vous sera facturé en supplément, en général 0.40 € le kilomètre.Si vous pensez dépasser de beaucoup votre forfait, renseignez-vous sur vos possibilités : il existe bien souvent des forfaits illimités, qui coûtent plus cher, mais peuvent vite se révéler rentables si vous parcourez une longue distance.