Passer son permis moto : finalement pas si dur !

En France, conduire un engin à deux roues est soumis à une condition : détenir le permis de conduire. Cette obligation est essentielle pour des raisons de sécurité. L’obtention du permis avant de circuler à moto sur les routes représente un gage de sécurité pour le conducteur, mais également pour les autres usagers de la route. Grâce aux cours de conduite qu’il suit avant de recevoir ce document, le motard apprend les bons gestes pour bien piloter sa bécane. Entre autres, le Code de la route et les réflexes à avoir sur la route lui sont enseignés.

Avoir le permis est donc indispensable pour toute personne désirant conduire une moto sur la voie publique. Cependant, l’examen à passer pour obtenir ce document a la réputation d’être quelque peu difficile, même si dans le fond, il n’en est rien. Découvrez dans cet article les épreuves à affronter pour obtenir le permis moto.

Se préparer à l’examen du Code de la route

Pour obtenir le permis A, la première étape à passer est celle du Code. Le but de l’examen du Code de la route est de vous faire connaître les lois et les règles à respecter sur la voie publique. Cette phase est déterminante, car elle permet aux élèves d’apprendre les bons comportements à avoir sur la route et de savoir décoder les divers messages inscrits sur les panneaux de signalisation. Ainsi, ils pourront garantir leur propre sécurité et la sécurité de tous les usagers de la route, qu’il s’agisse des piétons, des motocyclistes, des conducteurs de vélo, des voitures, etc.

Pour passer le Code, vous pouvez vous inscrire dans une école ou vous présenter en tant que candidat libre. En général, les candidats étudient avec un petit livre théorique pour cette option. Mais aujourd’hui, il est aussi possible d’avoir et les cours du code et des questionnaires sur internet (site web ou application). Vous pouvez par exemple réviser votre Code de la route avec prepacode moto par exemple. Grâce aux supports numériques, vous vous entraînerez plus facilement au quotidien en vue de réussir l’examen.

L’examen du Code est composé de quarante questions tournant autour de neuf sujets. Vous avez droit à cinq erreurs au maximum. Au-delà de ce quota, vous ratez votre test. L’inscription à cette épreuve se fait via votre auto-école ou sur la plateforme en ligne objectif code. Les frais d’inscription s’élèvent à 30 euros et vous avez le droit de choisir la date ainsi que le lieu qui vous conviennent.

Il est important de savoir que dans certains cas, vous n’avez même pas besoin de passer le Code pour obtenir votre permis moto. Si vous avez récemment eu votre permis B par exemple, votre Code de la route reste valide pendant cinq ans.

permis moto

Le plateau, cette étape parfois redoutée !

Le principe du plateau est d’apprendre à bien piloter votre moto dans un environnement maîtrisé. On parle de contexte maîtrisé, car il s’agit d’un milieu exceptionnellement aménagé et qui est donc moins risqué que sur la route, puisqu’il est hors circulation. Le plateau se déroule donc sur une piste dédiée à cette fin. Le but de cette phase est de montrer au candidat comment manier sa moto de deux manières différentes. La première sera de manier l’engin sans l’aide du moteur, tandis que la deuxième consiste à rouler à une allure lente, puis à une allure rapide.

C’est pendant l’exercice du plateau que le moniteur doit inculquer à son élève les connaissances de base en mécanique et les règles d’utilisation d’une moto sur la voie. Cette étape doit se dérouler pendant huit heures au moins, comme l’exige la loi.

Le plateau est perçu comme la phase la plus difficile par les nouveaux motards, car elle est constituée de cinq exercices :

  • la poussette : au cours de cet exercice, l’apprenti motard doit apprendre à manier sa moto sans l’aide du moteur ;
  • les vérifications techniques ;
  • le parcours lent ;
  • les parcours rapides : cette épreuve est composée de deux manœuvres, à savoir le freinage d’urgence et l’évitement ;
  • l’interrogation orale.

plateau examen permis moto

Pour réussir l’examen du plateau sur la piste du centre d’examen, le candidat a droit à deux essais. Gardez à l’esprit que chaque parcours possède deux versions. Le jour de l’épreuve, un tirage au sort est effectué pour déterminer la version à réaliser et pour savoir si vous devez commencer à droite ou à gauche.

En outre, la notation va de A à C, A étant la meilleure moyenne et C la note éliminatoire. Le minimum requis pour réussir l’examen du plateau est d’obtenir 2 A et 3 B. Bien évidemment, l’idéal serait d’obtenir un A pour tous les exercices.

Se préparer à l’examen de la circulation

Une fois que vous réussissez l’épreuve du plateau avec brio, vous pouvez être fier de vous, car vous avez passé l’étape la plus difficile. Il ne reste plus qu’à réussir le test de la circulation pour obtenir le permis moto. Ici, l’objectif est d’apprendre à rouler sur les routes en toute sécurité avec votre engin.

L’idée est de vous enseigner les bonnes manières de conduite. L’examen peut être réalisé sur une autoroute, en ville, sur une petite route de campagne, avec rond-point, etc. Vous saurez donc quel comportement adopter s’il y a des feuilles au sol en automne ou s’il pleut par exemple. En résumé, vous apprendrez à réagir en fonction des pièges auxquels vous pourriez faire face en tant que motard.

Le déroulement de l’apprentissage de la circulation à moto, selon ce que prévoit la loi, doit s’étendre sur 12 heures pendant lesquelles vous recevrez des leçons au format véhicule suiveur et liaison radio. En d’autres termes, vous serez devant, sur votre moto, avec une oreillette qui vous permettra de communiquer avec votre moniteur dans une voiture, derrière vous.

Le jour de l’évaluation, l’examinateur évaluera quatre compétences fondamentales à savoir :

  • votre niveau de connaissance et de maîtrise de votre moto ;
  • la manière dont vous appréhendez la voie publique ;
  • la façon dont vous partagez la route avec les autres usagers ;
  • votre degré d’autonomie et de conscience du risque lorsque vous roulez.

Sachez que si vous êtes sympathique avec les autres usagers de la route, vous obtiendrez un bonus courtoisie. Cette épreuve sera un succès si vous atteignez un minimum de 17 points sur 23.