Comment vérifier soi-même sa voiture pour faire des économies ?

Posséder une voiture revient cher. Il faut d’abord en acheter une, puis payer une assurance, sans compter les frais d’entretien et de carburant. Pour garantir le bon fonctionnement du moteur et la longévité du véhicule, des contrôles sont aussi à prévoir, au moins une fois par an. Pour réduire les dépenses, pourquoi ne pas vérifier vous-même votre voiture et en assurer l’entretien ? Surtout, lorsqu’il s’agit de simples contrôles visuels. Dans cet article, découvrez les outils nécessaires et les étapes à suivre pour entretenir vous-même votre voiture, sans avoir à dépenser des centaines d’euros auprès d’un garagiste.

Les outils nécessaires pour entretenir vous-même votre voiture

Dans le cas d’un entretien de routine ou d’une révision auto, il vous faudra les outils suivants :

  • un coffret de clés
  • une cuvette de vidange (que vous pouvez troquer contre un seau)
  • une clé filtre à huile à trois bras ou à chaînes
  • une clé à molette ou une clé de serrage dynamométrique
  • un tournevis
  • une clé Allen
  • un cric de voiture
  • des supports d’essieux (vous pourriez utiliser des rampes)
  • un manomètre de pression pneumatique

Des chiffons, un entonnoir et des gants en nitrile viennent également s’ajouter à la liste, bien que facultatifs. Certes, ces outils impliquent un investissement considérable. Toutefois, une fois que vous les possédez, vous pourrez les utiliser indéfiniment.

outils pour entretien auto

Les autres éléments nécessaires à l’entretien d’une voiture

Lorsque vous entretenez votre véhicule, il se peut que vous soyez amené à remplacer des pièces défectueuses ou encore des fluides pour garantir le bon fonctionnement de votre auto. Pour être sûr d’acheter les pièces adaptées, consultez au préalable les manuels de votre voiture. Il peut s’agir :

  • de l’huile
  • du filtre à huile
  • des bougies d’allumage
  • du filtre à air
  • du liquide de refroidissement Antigel
  • du liquide lave-glace

Les tâches à exécuter lors de la révision de votre véhicule

Pour entretenir et réviser votre voiture comme il faut, vous devrez passer par différentes étapes. On cite :

  • la vidange d’huile
  • le nettoyage ou le remplacement des bougies d’allumage
  • le changement du filtre à air
  • la vérification de la pression des pneus
  • l’inspection de l’état des pneus
  • le contrôle des liquides

1- Faire la vidange d’huile

Avant de vous placer sous la voiture, chauffez-la légèrement. Faites le tour du pâté de maisons ou laissez tourner le moteur 5 minutes environ. Cela permettra à l’huile de circuler plus librement, ce qui facilitera et accélérera la vidange.

En fonction de la hauteur de la garde au sol de votre voiture, vous pouvez faire la vidange sans la soulever sur des rampes ou des supports d’essieux. Quoi qu’il en soit, la placer plus haut sur une surface plane facilitera véritablement votre tâche.

Une fois en position, à l’aide du cric de voiture, placez la cuvette de vidange d’huile sous le bouchon carter. Retirez ensuite le bouchon d’huile situé sous le capot. Puis, enlevez le bouchon carter. En général, une vidange complète nécessite une heure. Pendant ce temps, à l’aide de votre clé filtre à huile, desserrez le filtre à huile.

Prenez ensuite le nouveau filtre. Mouillez légèrement le joint en caoutchouc avec de l’huile neuve pour garantir une meilleure étanchéité. Cette démarche vous permettra aussi de serrer correctement le filtre. Remettez le bouchon carter et décrochez la voiture des supports d’essieux. Versez l’huile neuve petit à petit tout en vérifiant la jauge d’huile. Assurez-vous de ne pas trop remplir le moteur.

Une fois le niveau d’huile situé juste en dessous du repère maximum, remettez le bouchon et faites tourner le moteur pendant environ 10 minutes. Éteignez ensuite le moteur et vérifiez à nouveau le niveau d’huile. Ajoutez-en davantage si vous constatez que le niveau est trop bas.

Il convient de préciser que l’huile moteur usagée doit être stockée dans un récipient hermétique. Évitez de la verser dans les égouts ou sur le sol.

2- Nettoyer ou remplacer les bougies d’allumage

En règle générale, les manufacturiers recommandent de remplacer les bougies tous les 50 000 km. Votre voiture a du mal à démarrer ? Votre voiture vibre beaucoup au ralenti ? Elle consomme moins de carburant que d’habitude ? Cela signifie peut-être qu’il faut remplacer vos bougies d’allumage.

Vous pouvez également vérifier de visu s’il y a de la rouille sur les extrémités ou si la céramique centrale présente des fissures. Pour trouver les bougies d’allumage, il suffit de suivre les fils de bougie. En général, celles-ci se situent de chaque côté du moteur. Pour enlever ces fils, tirez sur le coffre et non sur le fil lui-même.

Saisissez la douille de la bougie et placez-la dans le conduit prévu pour le fil. Poussez-la sur la bougie et détachez-la de son support. Prenez une bougie neuve. Placez-la dans la douille et enfoncez-la dans l’interstice. Veillez à ne la serrer qu’à la main pour commencer. Puis, utilisez une clé dynamométrique. Remettez le fil de bougie en place et répétez l’opération pour les autres bougies.

3- Changer le filtre à air

La plupart des voitures disposent d’une boîte à air pour couvrir le filtre à air. Normalement, elles sont uniquement maintenues par des clips. Mais certaines sont fixées à l’aide de vis. Dans ce cas, il vous faudra un tournevis.

Une fois la boîte à air détachée, enlevez-la et découvrez le filtre à air. Ce dernier sera probablement très noir à cause des saletés. Retirez l’ancien filtre à air et remplacez-le par un nouveau, propre et blanc.

entretenir soi-même sa voiture

4- Inspecter l’état des pneus

Lorsque vous vérifiez la pression de vos pneus de voiture, il est toujours préférable que ceux-ci soient froids. Fixez le manomètre sur la valve de chaque pneu, enregistrez la pression et comparez-la à la valeur de référence.

Une pression trop basse nécessite un gonflage. Vous pouvez le faire chez vous ou auprès d’une station-service. Dans le cas où la pression serait trop élevée, il faudra laisser l’air s’échapper. Contrôlez à nouveau la pression jusqu’à ce qu’elle soit correcte. N’oubliez pas de vérifier le pneu de secours. Vous ne savez jamais quand vous en aurez besoin.

Cette opération consiste à vérifier la profondeur de la bande de roulement. Assurez-vous que celle-ci ne présente aucun défaut (bosses, coupures, flanc de pneu perforé…).

6- Contrôler les liquides

Il s’agit de vérifier le niveau :

  • du liquide lave-glace
  • de l’antigel/eau
  • du liquide de frein
  • du liquide de direction assistée
  • du liquide de refroidissement du moteur

En général, on peut voir le niveau de chaque fluide à l’aide d’une torche. Soulevez les bouchons et regardez à l’intérieur des récipients. Si l’un d’entre eux semble trop bas, vous pouvez (et vous devez) le remplir.

Vous l’aurez compris, assurer les vérifications et l’entretien d’usage de son véhicule est tout à fait réalisable, surtout lorsqu’il s’agit de simples contrôles visuels. Le tout est d’être bien équipé et outillé pour réaliser des économies conséquentes.