Les astuces pour réduire sa prime d’assurance auto

Savez vous qu’avec les bonnes pratiques, vous pouvez faire une économie pouvant s’élever à près de 45% sur votre assurance auto ? Si cela vous intéresse, nous vous recommandons de prendre un peu de temps pour lire ce guide pratique.

Changer d’assureur avant tout

Conformément à la loi Hamon, vous avez la prérogative de résilier votre contrat d’assurance auto à tout moment. De ce fait si vous trouvez moins chère ailleurs, pourquoi rester chez votre compagnie d’assurance actuelle ?

 Faire un comparatif d’assurance auto en ligne

Afin de vous assurer de trouver la formule d’assurance auto la plus compétitive sur le marché, faire appel à un comparateur reste la meilleure option. A travers cette pratique, en seulement quelques minutes, le comparateur pourrait analyser des centaines d’offres pour vous proposer par la suite les formules qui correspondent le mieux à vos besoins et budget. De plus, c’est entièrement gratuit et sans engagement.

Opter pour la formule la moins chère

Même si c’est l’offre la plus confortable, opter pour une assurance tous risques pourrait ne pas convenir à tout le monde. A cet effet, tant que c’est possible, il serait plus judicieux de souscrire à une garantie au tiers. Et pour prévenir au maximum les sinistres, il vous suffit tout simplement d’installer sur votre véhicule différents dispositifs comme une dashcam Gsensor ou encore un traceur GPS.  

Souscrire à une assurance au km si possible

Si vous faites moins de 10 000 km par an avec votre véhicule, souscrire à une assurance auto classique pourrait ne servir à rien. De plus, pour la plupart des cas, chez une compagnie d’assurance, si vous faites un trajet inférieur au seuil indiqué dans le contrat, les km restants seraient automatiquement cumulés pour la prochaine année.  

Opter pour une conduite accompagnée si on est un jeune conducteur

La prime d’assurance auto pour un jeune conducteur est souvent très chère. A cet effet, pour réduire au maximum votre prime, le plus intéressant serait de souscrire pour cette formule. Mise à part cela, cette technique pourrait également réduire considérablement le risque d’accident.

Optimiser au maximum votre bonus malus

Le coefficient de bonus et de malus pourrait aussi grandement influer sur le montant de la prime qu’il faut verser chaque année. Et pour éviter au maximum d’avoir du malus, il serait préférable de ne pas faire une déclaration si on fait l’objet d’un sinistre mineur.