Prêter sa voiture : les risques pour vous ?

Prêter sa voiture est devenu monnaie courante, d’autant plus que cette pratique n’est aucunement interdite par la loi. Effectivement, vous pouvez dépanner les membres de votre famille pour une journée, une soirée ou un weekend puisqu’il vous est possible de prêter votre voiture à une tierce personne pendant une durée déterminée. Cela ne dépend que de vous. Toutefois, il faut prendre en considération les conditions ainsi que les risques que vous encourez lorsque vous prêtez votre voiture à quelqu’un. Tour d’horizon sur le sujet !

Qui est responsable en cas d’accident avec l’automobile ?

Lorsque vous décidez de prêter votre véhicule à un proche ou à un ami, cela n’engage que votre responsabilité. Ainsi, avant de vous lancer, informez-vous sur les risques encourus. Lorsque vous envisagez de prêter votre automobile et que vous souhaitez connaître les risques, vous pouvez vous renseigner auprès d’un prestataire spécialisé pour en savoir plus sur les assurances automobile adaptées à votre situation et à l’usage qui sera fait du véhicule.

A priori, la garantie responsabilité civile couvre les frais liés à un accident du véhicule emprunté. Toutefois, en cas d’accident responsable, vous aurez un malus qui s’appliquera sur votre contrat. Un malus que vous pouvez transférer sur le contrat d’assurance de l’emprunteur, à condition que ce dernier soit, lui aussi, assuré.

Par ailleurs, il faut savoir que si votre assurance est au tiers, l’assureur ne remboursera aucunement les dommages causés par l’accident.

prêter sa voiture assurance auto

Si l’emprunteur commet une infraction

En cas d’infraction commise par celui ou celle qui a été au volant de votre automobile, c’est l’emprunteur qui sera sanctionné. Toutefois, si l’interpellation n’est pas faite dans l’immédiat, vous recevrez les contraventions à votre domicile et en votre nom. Dans ce cas, ce sera à vous de vous entendre avec la personne qui a conduit votre voiture pour ce qui est du paiement de ces infractions.

À qui pouvez-vous prêter votre véhicule ?

Normalement, prêter sa voiture à autrui n’est pas interdit. Néanmoins, la personne qui conduira votre véhicule devra être en possession d’un permis de conduire. D’ailleurs, en cas de contrôle, le conducteur devra présenter son permis ainsi que les papiers de l’automobile, incluant l’attestation d’assurance.

Vous pouvez très bien laisser votre mari, votre femme, vos enfants (s’ils ont le permis), vos amis ou tout autre membre de votre famille conduire votre voiture. Notez que si vous prêtez votre véhicule à un jeune conducteur, vous risquez d’avoir une légère surprime au cas où un accident surviendrait.

Si dans le cas contraire, le prêt se déroule sans encombre, il pourra bénéficier d’un avantage lorsque, plus tard, il assurera son propre véhicule.

Quelles sont les conditions à prendre en compte ?

D’une manière générale, les conditions pour prêter sa voiture varient d’un contrat d’assurance automobile à un autre. Cela dépend donc de votre assureur. Mais a priori, comme le prêt de voiture est associé à des risques, la compagnie d’assurance prévoit toujours une majoration de franchise en cas de sinistre.

Si vous prêtez régulièrement votre véhicule à la même personne, à votre conjointe par exemple, vous pouvez la désigner comme conducteur secondaire lorsque vous souscrivez une assurance auto.