Tout ce qu’il faut savoir sur le liquide de refroidissement

Le liquide de refroidissement joue un rôle capital pour prévenir la surchauffe du moteur. Outre une vidange périodique, il est aussi très conseiller de vérifier fréquemment son niveau et dans le cas où il fuit, il faut rapidement identifier sa source.  

Quels sont les rôles d’un liquide de refroidissement ?

Pour assurer le bon fonctionnement du moteur, il a besoin d’un minimum de chaleur et ne doit pas surchauffer non plus. Et c’est là que le liquide de refroidissement agit. Lorsque le moteur tourne, il veille toujours à ce que la température soit la plus constante possible (environ 100°C). Aussi doté d’un antigel, même à très basse température, il peut circuler de manière très fluide dans le radiateur.

Quel type de liquide de refroidissement utiliser pour son véhicule ?

Si votre moteur tourne bien et que si votre radiateur ne présente pas d’anomalie, vous pouvez acheter un liquide de refroidissement universel (Organic Additive Technology ou OAT). Pas cher, ce type de liquide est également potentiellement efficace car non seulement il refroidi, mais prévient également le gel et la corrosion. Par contre, si votre voiture est un peu veille ou que votre moteur est très puissant, vous pouvez utiliser un liquide de refroidissement spécifique. L’Hybrid Organic Additive Technology ou HOT par exemple est un type de refroidisseur plus adapté pour des voitures plus récentes ou voitures sportives. Et si votre moteur a fait presque son temps, l’idéal serait d’utiliser un liquide de refroidissement minéral qui est aussi dénommé l’ Inorganic Additive Technology ou IAT.

Quand faire la vidange du liquide de refroidissement ?

Théoriquement, la vidange du liquide de refroidissement devrait se faire tous les 20 ou 30 000 km. Néanmoins, dès 15 000 km, si vous remarquez que la température de votre moteur monte facilement à plus de 100°C, il serait judicieux de le vidanger. Pouvant se faire par soi même, la vidange de ce liquide est moins complexe que le changement de l’huile moteur.

Comment faire pour vérifier son niveau ?

Lorsque le niveau de liquide de refroidissement de votre véhicule est trop bas, un voyant s’allume automatiquement sur le tableau de bord. A part ce témoin, de temps à autre, il est aussi conseillé de vérifier si son bouchon n’est corrodé. Et s’il y a un important dépôt de calcaire, il faut tout de suite le nettoyer.

Que faire en cas de fuite ?

Si le liquide fuit, il y a deux gestes simples pour déterminer sa source. Le premier, ce qui est le plus fréquent, c’est de vérifier si les colliers sont bien fixés ou non. Pour la deuxième, tâcher de voir si la durite n’est pas percée. Une fois la fuite réparer, il faut rajouter un peu de liquide de refroidissement dans le réservoir jusqu’à ce que le niveau soit correct.