Immobilisation prolongée d’un véhicule : comment le protéger ?

Certaines circonstances (un voyage par exemple) peuvent obliger une personne à mettre son véhicule à l’arrêt pendant un moment. Or, un véhicule immobilisé pendant longtemps sans précautions préalables est plus enclin à tomber en panne lors de sa remise en circulation. Pour vous aider à éviter cela, nous vous présentons dans ce guide quelques astuces et précautions à prendre pour préserver l’état d’une voiture malgré une immobilisation prolongée.

Immobilisation prolongée : mettez la voiture à l’abri

En raison des conditions climatiques qui peuvent créer de gros dégâts, vous devez trouver un endroit adéquat pour stationner votre véhicule. L’idéal est de le mettre à l’intérieur. Un garage est le meilleur endroit pour stationner. Cependant, il faudra vous assurer que votre garage n’est pas trop humide.

Si vous n’avez pas de garage, vous pouvez stationner dehors. C’est là que se trouve tout l’intérêt d’avoir une housse pour son auto afin de bien la couvrir. Recouvrir votre voiture d’une housse permet de la protéger des rayons UV du soleil qui peuvent ternir la peinture et abîmer les joints en cas de surexposition.

De plus, vous n’aurez pas à craindre la corrosion liée à l’humidité. Une housse extérieure de protection peut s’avérer efficace même pour une immobilisation prolongée de plus d’un an. Si votre véhicule est dans un garage, vous pouvez également le recouvrir d’une housse extérieure afin de le protéger efficacement contre la poussière et les agressions diverses.

voiture housse protection extérieure

Nettoyez le véhicule

Lorsque vous partez en vacances par exemple, il est important de nettoyer votre véhicule afin de le garder propre surtout s’il n’est pas stationné dans un garage. Pour ce faire, vous devez bien laver la carrosserie et la laisser sécher. Poser une housse de protection sur une carrosserie poussiéreuse peut causer des rayures sur la peinture.

Outre la carrosserie, vous devez également nettoyer les jantes et les autres parties qui ne sont pas peintes. Si la tâche vous semble difficile, confiez-la à un lavage automobile. Si cela est possible, appliquez un produit antirouille sur les parties sans peinture (notamment si le stationnement doit durer longtemps).

Préserver l’état général de la voiture : les mesures préventives nécessaires

Lors d’une immobilisation prolongée, il ne suffit pas de bien couvrir votre véhicule ou de bien le nettoyer pour être à l’abri des pannes. Vous devez également protéger les dispositifs techniques tels que le freinage. Voici quelques gestes simples à réaliser.

Desserrez le frein à main

Beaucoup de personnes n’ont pas le réflexe de desserrer le frein à main lorsqu’ils immobilisent leur véhicule sur une longue période. Pourtant, ça reste une étape importante. En effet, lorsqu’un frein à main est maintenu serré pendant longtemps, les ressorts des mâchoires peuvent se coincer.

C’est pour cela qu’il est important de laisser le frein desserré durant le temps d’immobilisation de l’automobile. À défaut du dispositif de freinage, utiliser des cales pour bloquer les roues de votre voiture.

Surgonflez les pneus

Même pendant l’immobilisation de votre véhicule, ses pneus peuvent vite s’user s’ils ne sont pas déchargés de tout le poids de l’automobile. Pour éviter cela, vous avez deux solutions :

  • la surélévation du véhicule ;
  • le surgonflage des pneus.

Il suffit de quelques cales bien résistantes pour surélever la voiture et éviter que les pneus supportent son poids. Cependant, si vous n’avez pas de cric à votre disposition pour élever le véhicule, vous pouvez surgonfler les pneus de 0,2 à 0,5 bar supplémentaire. Prenez garde à réajuster le volume d’air avant de remettre votre voiture en circulation.

Débranchez la batterie de la voiture

À l’instar d’un smartphone, même en cas d’immobilisation, la batterie de votre voiture continue de fonctionner. Elle maintient à jour les informations de l’ordinateur de bord. Ainsi, pour éviter de voir votre batterie se décharger complètement lors de la remise en marche, débranchez-la. Pour ce faire, il suffit de dévisser sa cosse négative.

Cependant, si le véhicule doit rester immobilisé sur une longue période, il vaut mieux démonter la batterie et la mettre en lieu sûr.

batterie voiture

Faites le plein de carburant

Si votre réservoir est presque vide durant l’immobilisation, la poussière et d’autres particules peuvent se déposer au fond, ce qui formera une sorte de boue. Lorsque vous mettrez la voiture en marche à nouveau, le moteur pompera ces déchets et pourra facilement tomber en panne.

Pour éviter cela, il suffit de remplir le réservoir au moins à moitié avant votre départ. Notez que l’essence peut perdre en qualité au fil du temps. Au moment de remettre le véhicule en circulation, complétez jusqu’au plein avec du nouveau carburant. Cela permettra de rehausser la qualité de l’ancienne essence.

Préservez les essuie-glaces

Pendant la période d’immobilisation d’une voiture, le caoutchouc des balais d’essuie-glaces peut s’accrocher au pare-brise. Lors de la remise en marche, il peut laisser des traces sur le pare-brise ou se déchirer au pire des cas.

Pour éviter cela, enveloppez les essuie-glaces dans un film plastique ou une serviette. Il existe également des chaussettes de protection spécialement conçues pour protéger les essuie-glaces. Elles ne coûtent que quelques dizaines d’euros.

Réajustez les liquides de frein et de refroidissement

Avant de mettre votre voiture à l’arrêt, vous devez vérifier le niveau des liquides de frein et de refroidissement. Si le niveau des liquides est bas, ajustez-le. De plus, si la dernière purge du liquide de frein remonte à plus d’un an, il faudra procéder à un remplacement par du liquide neuf avant votre départ.

Pour ce qui est du liquide de refroidissement, nous vous conseillons d’utiliser un liquide quatre saisons si la durée d’immobilisation est très longue. Ce liquide évite aussi bien les dépôts de gel que la corrosion.

Aérez l’intérieur de la voiture

La dernière chose à ne pas oublier lorsqu’on laisse une voiture en immobilisation prolongée, c’est la ventilation de l’habitacle. Immobiliser un véhicule avec les vitres fermées peut vite entraîner l’accumulation de l’humidité à l’intérieur, ce qui provoquera de mauvaises odeurs et des moisissures.

Un désagrément que vous n’apprécierez sans doute pas à votre retour. Laissez donc les vitres entrouvertes pour aérer l’intérieur de la voiture. Une ouverture de 1 ou 2 cm suffit largement pour ne pas laisser le champ libre aux insectes qui n’hésiteront pas à installer leur nid dans votre véhicule.

Et voilà ! Vous connaissez désormais toutes les dispositions à prendre pour réussir une immobilisation prolongée de votre voiture. À votre retour, n’oubliez pas de passer chez un garagiste pour qu’il procède à quelques vérifications d’usage.