Comment faire en cas de perte du permis de conduire ?

Nombreuses sont les raisons qui peuvent occasionner le retrait d’un permis de conduire. Il y a par exemple la perte de tous ses points, les sanctions pénales et administratives ainsi qu’une invalidité physique.

Suivant les circonstances, on peut ravoir son permis au bout de 72 heures seulement ou après quelques mois. Et pour les cas les plus graves, une annulation du permis est tout à fait possible si les faits commis sont avérés.   

Invalidation du permis : Comment faire pour récupérer ses points ?

Par défaut, un conducteur expérimenté détient 12 points sur son permis. Et au fur et à mesure, où il commet une infraction, ses points peuvent diminuer. Et quand le solde descend à zéro, le permis est tout de suite invalide.

Afin de récupérer vos points perdus,  il y a deux méthodes. La première c’est d’attendre au minimum un an sans faire une infraction pour recouvrer un à deux points. Et pour la deuxième, elle consiste à entreprendre un stage pour récupérer vos points.

stage récupération permis
source: pixabay.com

Comment se déroule un stage de récupération de points ?

Pour espérer recouvrir quelques points sur son permis, il existe différents types de stages. Néanmoins le plus courant reste le stage volontaire ou stage de sensibilisation car il est entrepris par 77% des conducteurs malussés. Généralement, c’est la meilleure manière de gagner rapidement des points (jusqu’à 4 points en un jour*). Pendant cet atelier, on vous apprendra sur l’importance du respect du code de la route ainsi que les bases fondamentales de la sécurité routière.

*un conducteur ne peut s’inscrire à ce stage qu’une fois par an

 A part cela, il y aussi le stage obligatoire. Il concerne surtout les jeunes conducteurs qui ont perdus trois points d’affiler sur leur permis probatoire. Par rapport à la loi, le stage devrait se faire dans les 4 mois suivant la réception de la lettre 48N. Outre la récupération de points, ce stage ouvre droit au remboursement des amendes versées si le conducteur rempli bien certaines conditions.

Que faire en cas d’annulation ou suspension du permis ?

Pour les délits mineurs, ils n’entrainent que le retrait de quelques points ou la rétention du permis pendant un délai de 3 jours. Mais si la faute commise est grave, le permis risquerait d’être annulé. Parmi les faits qui conduisent à l’annulation d’un permis, il y a la conduite en état d’ivresse et sous l’emprise d’un stupéfiant. A part cela, tout accident entrainement une poursuite pénale pourrait également l’occasionner.

En fonction de la décision du procureur de la république, cette annulation pourrait être suspendue contre un stage obligatoire. Dans le cas échéant, elle peut durer jusqu’à plusieurs années. Et si après la remise du permis, le conducteur récidive, une annulation définitive pourrait être envisagée.