Vérifications permis : quelques astuces pour gagner le maximum de points

Avant pour passer le permis, il fallait tout simplement répondre à des séries de questions relatives aux vérifications d’intérieures et vérifications d’extérieures. Mais depuis 2018, il y a eu une réforme. En plus de ces épreuves, l’examinateur pose aussi des questions liées au secourisme et à la sécurité routière.

Les questions souvent posées en matière de vérifications d’intérieures

Petits rappel sur les vérifications d’intérieurs

Avant de vous octroyer le permis de conduire, l’examinateur s’assure bien que vous ayez une bonne notion sur la lecture du tableau de bord et la manipulation des principales commandes d’un véhicule. Et attention, les points les plus fondamentaux peuvent très bien être éliminatoires surtout s’ils concernent la sécurité tels la vérification de la pression des pneus et du système de freinage.

Quelques exemples de questions

Comment reconnaitre une défaillance technique ?

A chaque fois qu’il y a une anomalie sur un véhicule, un voyant s’allume automatiquement (baisse pression d’huile, défaillance de la batterie, surchauffe…). Impérativement donc, vous devriez les identifier un par un. A part cela, l’examinateur peut aussi poser des questions de ce type : « comment contrôler le niveau d’huile du moteur », « à quel moment faut il vérifier la pression des pneus ? », « Quand le liquide de refroidissement doit être vidangé »…

Comment utiliser les feux de signalisations et signal sonore ?

Si vous ne savez pas utiliser correctement les clignotants, régler la hauteur des feux et allumer le feu de détresse, vous serez tout de suite recaler. En plus de cela d’autres questions supplémentaires seront aussi posées comme : « à quel moment il faut allumer plein phare ? », « Pourquoi on règle les feux sur codes dans un croissement ? », « Quelles sont les conditions requises pour allumer les antibrouillards ? »…

sources: pixabay.com

Pour le signal sonore, presque tout le monde peut l’identifier. Néanmoins, l’examinateur peut vous demander à quel moment faut il l’actionner et quels sont les endroits où leur usage est prohibé ? Au cours de cette épreuve, on peut aussi vous demander de reconnaitre le Système d’Alerte et d’Information des Populations (SAIP)et le Signal National d’Alerte (SNA).

Quelques sont les gestes à faire pour régler les rétroviseurs ?

Un rétroviseur mal réglé peut certainement conduire à un accident. C’est donc pour cette raison que l’examinateur l’inclue toujours dans les vérifications d’intérieurs. Parmi la technique qu’il faut savoir à ce sujet, c’est de mettre le rétroviseur en position de nuit.

 Comment manipuler correctement les essuies glaces ?

Ça pourrait être quelque chose d’anodine, mais vous allez perdre des points inutilement si vous ne savez pas manipuler correctement les essuies glaces d’un véhicule (vitesse rapide, normale, auto…). Parallèlement, il faut également savoir activer la fonction de dégivrages de la lunette arrière de la voiture.

 Quels sont les différents équipements et la liste de papiers administratifs qui doivent être présents dans la voiture ?

A l’auto école, vous devriez surement les apprendre. Et pendant les examens, il ne faut pas oublier de les réviser. Pour vous donner une petite indication là dessus, impérativement dans le véhicule, il devrait y avoir un triangle de signalisation, un gilet de visibilité et un éthylotest. Concernant les papiers avant tout, il y a la carte grise, l’attestation d’assurance, la vignette sur le pare brise et bien sur le permis de conduire du conducteur.

Les autres  points à connaitre sur les vérifications d’intérieures

En dehors de ces paramètres, il ne faut pas oublier que 100 questions sont à poser concernant les vérifications d’intérieures. Donc, il faut aussi bien réviser les autres commandes présentes dans un véhicule comme le contrôle des airbags, le dispositif de limitation de vitesse, les accroches du siège pour bébé…

Les quizz sur les vérifications d’extérieures

Les points importants des vérifications d’extérieures

Tout comme pour les vérifications d’intérieures, pour celles de l’extérieures, les points qui se portent sur la sécurité sont également éliminatoires.  

Comment procéder au contrôle du liquide de frein ?

Même en bon état, en cas de fuite ou absence de liquide de frein, le système de freinage ne serait jamais fonctionnel. A cet effet, vous devriez savoir où se situe le réservoir qui contient ce liquide. En complément à cette question, l’examinateur peut vous demander les démarches à suivre en cas de perte de freinage. A titre indicatif, si cette anomalie est constatée en cours de route, il faut avant tout savoir stopper le véhicule en toute sécurité. Par la suite, il est important d’enfiler le gilet de visibilité et de disposer le triangle de signalisation à côté du véhicule.

Comment vérifier si le niveau du liquide de refroidissement est correct ?

Même si la vidange du liquide de refroidissement ne devrait se faire que tous les 30 000 km, un tuyau défaillant ou une fuite au niveau du réservoir pourrait entrainer une perte de son efficacité. A cet effet, comme c’est assez rudimentaire, vous devriez très bien être en mesure de détecter cette anomalie.

Comment détecter un pneu usé ?

L’usure d’un pneu n’occasionne pas forcément un sous gonflage ni un sur gonflage. Néanmoins, il peut à tout moment éclater et occasionner un accident. A cet effet, vous devriez impérativement savoir où se situe le témoin d’usure d’un pneu.

Les notions à connaitre sur le premier secours et la sécurité routière  

Pour cette troisième partie de l’examen, vous n’aurez pas forcément besoin d’entreprendre des formations en secourisme. Ce que vous devriez surtout connaitre, c’est comment constater un arrêt respiratoire et cardiaque chez un individu. A part cela, vous devriez également savoir les réflexes à avoir sur ce qu’il faut faire face à une personne qui vient de subir un accident de la route.