Mazda et sa première voiture électrique prévu en 2020

Mazda n’a pas été facile à convaincre pour ce qui est de créer une voiture électrique. Ils n’ont pas considéré cette technologie comme utile pour faire face aux changements climatiques qu’ils appuient grâce à leur concept « Well to Wheel ». Etonnamment, le Magazine Autocar a rapporté lors du salon des automobiles que Mazda prépare sa voiture électrique pour 2020.

Mazda était perplexe face aux voitures électriques

Face à la pression de tous les gouvernements du monde pour convaincre la population d’utiliser les véhicules électriques, Mazda n’a pas été facile à convaincre. Il a longtemps proposé des développer des moteurs à essence plus écoénergétique : supposé être plus propre que les véhicules électriques.

A cause de son concept « Well to Wheel », ils ont tenté de considérer les émissions de CO2 d’un véhicule pour l’ensemble de son cycle de vie et non seulement lorsqu’il roule. Grâce à son plan baptisé « Sustainable Zoom-Zoom 2030 », l’entreprise projette de réduire ses émissions de CO2 de 50 %. Bien sûr, à cause de la demande grandissante des consommateurs, Mazda a dû s’aligner face à ses concurrents et prépare ainsi sa première voiture électrique.

Une création en bonne voie

La nouvelle Mazda 3, qui a été très attendu par le public a été effacé par une nouvelle plus qu’inattendu. En effet puisque Mazda a toujours été réticent face à la création d’une voiture électrique à recherche électrique sans fils. Et pourtant, les journalistes ont réussi à avoir cette info capitale via le responsable européen du design, Jo Stenuit.

La firme propose un véhicule au design particulier ne copiant pas ceux des voitures électriques déjà existante. En effet, on a tendance à faire des voitures électriques des voitures de stéréotype glacial. Le directeur général du design de Mazda le rejoint dans cette affirmation. Ils ne veulent pas créer une voiture digitale mais créer une nouvelle Mazda digne de ce nom.

Pour l’instant on ne sait pas réellement à quoi ressemblerait cette future invention. Il y aura sûrement une version voiture et une version VUE, la première sera entièrement électrique et la deuxième, doté d’un moteur rotatif. Ce dernier servira à prolonger l’autonomie.

Mise en place d’un moteur rotatif pour la voiture électrique

Les constructeurs automobiles n’utilisent pas généralement le moteur rotatif ou moteur Wankel, mais Mazda mise beaucoup là-dessus. Il a longtemps été considéré comme trop dépensière en fuel et peu étanche. Une fois combiné à un moteur électrique, il s’agit d’un nouveau type de moteur thermique.

Le moteur rotatif permet donc d’avoir plus d’autonomie. Il est optionnel c’est-à-dire qu’on l’utilise uniquement pour prolonger la puissance du moteur électrique. Le moteur rotatif et non seulement léger mais également compact par rapport à un moteur à piston classique. De plus, c’est un moteur très silencieux et ne produisant pas beaucoup de vibration.

Pour sa voiture électrique, Mazda propose un prolongateur de la taille d’une boite à chaussure. L’autonomie de la voiture étant de 80 km, le prolongateur viendra en appui. Comme l’explique le vice-président des ventes et du marketing de Mazda Europe, l’utilisateur moyen parcourt en moyenne 60 km avant de recharger le soir. Réellement, les 90 km sont alors suffisants. Cependant pour calmer les plus exigeant, le prolongateur viendra en complémentaire.